Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Les ados, accros aux réseaux sociaux ?
09 juillet 2018     #Digital

Médiamétrie a analysé les habitudes des Français en matière de connexions sur Internet et sur les réseaux sociaux. Principal enseignement : les 15-24 ans y passent en moyenne 28 minutes par jour.  

 

Incontournables réseaux sociaux


QChaque mois, Médiamétrie analyse les habitudes des Français en matière de connexion sur les sites web et les réseaux sociaux. L’étude est réalisée auprès de 30 000 individus de 2 ans et plus, dont 4000 internautes équipés de deux ou trois écrans. En mai 2018, l’organisme révèle que près de 50% des Français sont connectés chaque jour sur les sites et les applications de réseaux sociaux. Facebook reste le réseau préféré avec plus de 26 millions de visiteurs quotidiens, suivi d’Instagram (plus de 6 millions), Snapchat (plus de 7 millions), Twitter (plus de 3 millions) et enfin Pinterest (plus de 2 millions). Les utilisateurs les plus nombreux sont les jeunes, avec un temps de connexion quotidien moyen de 28 minutes pour 61% des 15-24 ans.  

 

La moitié de la France connectée à Internet

 

De façon générale, les Français sont très familiers d’internet, puisque 52,7 millions d’entre eux se sont connectés au moins une fois au mois de mai, soit près de 84% de la population ! Et en moyenne, ils sont plus de la moitié (67,2%) à avoir surfé sur la Toile une fois par jour. Parmi les sites les plus visités on retrouve dans l’ordre Google, Facebook, Youtube, Wikipédia, Amazon, ou encore LeBoncoin.
Au total, le temps passé par jour et par personne est de 33 minutes sur ordinateur, et de 42 minutes sur mobile.  

 

Apprendre à déconnecter


A l’heure où 86% des Français consultent leurs messages professionnels en vacances (étude Odoxa et Emakina), il est peut-être temps de songer à une détox numérique ? Pour cela, la nouvelle fonctionnalité d’Instagram pourrait être utile : le réseau va en effet indiquer le temps passé à surfer dessus. Il existe également des applications mobiles pour apprendre à se déconnecter. Des organismes proposent même des véritables cures pour apprendre à laisser son téléphone de côté.