Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
M6 mise sur Gulli, TF1 sur Unify
05 fevrier 2019     #Médias

Dans l’actualité des médias cette semaine, ça bouge au sein des groupes M6 et TF1. Stratégie digitale à l’international pour l’une, renforcement sur le secteur jeunesse pour l’autre. Quelles sont les stratégies des deux chaînes pour prendre des parts d’audience ?  

 

M6 bientôt leader des contenus jeunesse ?


M6 est dorénavant le seul en course pour négocier le rachat du pôle Télévision de Lagardère Active, leader français auprès des enfants, avec la chaîne de TNT gratuite Gulli et les chaînes payantes Canal J et Tiji. M6 vient ainsi d’annoncer être entré en négociations exclusives avec le groupe de presse : « Ce projet constitue une opportunité unique pour le Groupe M6 de compléter son offre audiovisuelle à destination des familles ». En plus de ces chaînes leaders auprès du jeune public, M6 achèterait également les chaînes de divertissement : Elle Girl TV, MCM, RFM TV et MCM Top. L’opération devrait permettre à la chaîne de télé de devenir « leader sur le segment en très forte croissance des contenus jeunesse ».  

 

TF1 se positionne à fond sur le digital

 

Après une série d’acquisitions digitales à haut potentiel, TF1 annonce la création de son pôle numérique Unify où sont rassemblées ses nouvelles activités : le groupe auféminin (auféminin, Marmiton, MyLittleParis, etc.), Doctissimo, Neweb (Les Numériques, ZDNet, Paroles de Maman, etc.), Gamned!, Studio 71, Vertical Station et TF1 Digital Factory. Cette création s’inscrit dans une suite logique qui favorisera les synergies avec le groupe TF1 aussi bien sur le plan éditorial que commercial. TF1 revendique ainsi une présence dans une dizaine de pays et une audience de plus de 100 millions d’internautes chaque mois.  

 

Des actus du côté éditorial ?


La chaîne révèle le lancement de « Factuel », une rubrique consacrée au fact checking (vérification des faits) qui sera intégrée au 20 Heures du samedi. En collaboration avec l’AFP, la rédaction décryptera le parcours d’une rumeur ou d’une fausse information et en démontera les mécanismes.