Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Quoi de neuf sur les réseaux sociaux cette semaine ?
19 octobre 2018     #Digital

Une fermeture, un programme de lutte contre le cyber harcèlement et une trajectoire compliquée… Voici les trois principales informations des réseaux sociaux cette semaine.  

 

Google + annonce sa fermeture après une faille de sécurité


Lundi 8 octobre, le géant du numérique Google a annoncé la fermeture de son réseau social Google +. En cause, une faille de sécurité du système ayant affecté les données personnelles d’au moins 500 000 utilisateurs et révélée par le Wall Street Journal. Google + avait été lancé en 2011 pour concurrencer Facebook. Pourtant, le réseau n’a jamais vraiment su trouver sa place dans le paysage et les internautes l’ont peu à peu délaissé. Selon les chiffres annoncés par Google, 90% des utilisateurs restent connectés moins de 5 secondes.  

 

Instagram veut lutter contre le harcèlement

 

Triste phénomène de société, le cyber harcèlement peut conduire à des drames irrémédiables. Pour combattre ce fléau, le deuxième réseau social préféré des jeunes avec un milliard d’utilisateurs actifs a annoncé le lancement d’une nouvelle fonctionnalité basée sur le machine learning. Grâce à la technologie de l’intelligence artificielle, les messages de harcèlement seront détectés plus facilement et rapidement. Le nouveau PDG d’Instagram, Adam Mosseri, a ainsi déclaré « de nombreuses personnes qui subissent ou observent des tentatives de harcèlement ne les signalent pas (…) cela nous aidera également à protéger l es membres les plus jeunes de notre communauté ».  

 

Pour le journal Les Echos, Snapchat vit sa « crise d’adolescence »


Cette semaine, le quotidien économique Les Echos propose une longue analyse du phénomène Snapchat. Après une période faste, le réseau social traverse en effet des déconvenues : pertes financières, chute d’abonnés, chute boursière, départs de dirigeants… Les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Snapchat a fini par se faire doubler par son principal concurrent : Facebook, qui a racheté Instagram et lui a appliqué les mêmes fonctions (post d’images, de vidéos de quelques secondes, filtres animés…). Fin 2017, le petit fantôme blanc tente une nouvelle présentation pour séduire ses abonnés : les conversations privées d’un côté, les publications publiques (type influenceurs) de l’autre. Malheureusement, les utilisateurs n’adhèrent pas et les protestations se multiplient. Une bonne nouvelle toutefois, le chiffre d’affaires de la société continue d’augmenter tous les ans.