Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
CULTURE PRIME : nouveau média social culturel
29 novembre 2018     #Médias

Les 6 entreprises de l’audiovisuel public, FRANCE TÉLÉVISIONS, RADIO FRANCE, FRANCE MÉDIAS MONDE, ARTÉ, TV5 MONDE et l’INA viennent de lancer une nouvelle offre culturelle sous la forme d’un média social. Son objectif : favoriser l’accès à la culture et à la connaissance au plus grand nombre, aux jeunes en particulier.  

 

De nouvelles vidéos mises en ligne chaque jour


Ainsi, sous le label CULTURE PRIME, de courtes vidéos dynamiques, format en vogue actuellement, seront produites chaque jour par les 6 médias. Ces contenus culturels originaux, une vingtaine environ par semaine, seront diffusés dans un premier temps sur FACEBOOK qui totalise 80 millions « d’amis » pour les 6 entreprises. Par la suite, les vidéos seront éditées également sur TWITTER (35 millions de followers), INSTAGRAM, etc.  

 

DISCLOSE : premier media d’investigation français à but non lucratif

 

Créé par deux journalistes, Mathias DESTAL, ancien journaliste chez MARIANNE et Geoffroy LIVOLSI, pigiste pour l’EXPRESS ou FRANCE INTER, DISCLOSE se donne la mission de l’investigation sur la longueur. Aujourd’hui, peu de rédactions peuvent prétendre avoir suffisamment de temps pour mener des enquêtes en profondeur. Plusieurs partenariats médias existent déjà pour la diffusion des enquêtes : MEDIAPART pour l’écrit, RADIO FRANCE pour l’audio, KONBINI pour la vidéo, ou RUE 89.  

 

Un media d’intérêt général


Six thématiques prioritaires d’intérêt général ont été définis : crimes environnementaux, atteintes aux droits humains, délinquance financière, santé publique, scandales sanitaires et enjeux énergétiques. Le choix sur les investigations sera pris par le comité éditorial composé de 15 journalistes réputés. Si ces sujets demandent du temps, entre trois ou six mois selon les enquêtes, ils nécessitent également des moyens. Le financement de DISCLOSE repose pourtant uniquement sur les dons, et l’opération lancée sur la plateforme participative KISSKISS BANKBANK pour son démarrage a été un succès, puisque les 50 000 euros souhaités ont été récoltés.