Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Réputation : mais que fait la police ?
09 septembre 2020     #Communication

« Goldman Sans est une police de caractères qui ne porte pas de cravate. C'est du 'casual friday' ». C’est ce qu’a déclaré au New-York Times Erik Spiekermann, célèbre designer de polices d’écriture, à propos du lancement de la nouvelle typographie créée par la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. Comment une simple police de caractère peut en dire long sur le capital réputation d’une entreprise ?

 

La typographie joue un rôle dans l’image de marque…

 

Le choix d’une typographie n’est pas anodin. La police de caractère joue même un rôle essentiel dans la création de l’univers graphique d’une marque. C’est elle qui va donner la bonne lisibilité, le rythme et l’esprit aux textes print et web de toutes les communications. Qu’elle soit cursive, avec ou sans empattement, elle ne donnera pas le même souffle si elle utilisée en light, bold ou regular. Son choix véhiculera une dynamique, des idées et des émotions différentes, elle est donc le reflet du positionnement, de l’identité et des valeurs d’une marque.

Et Goldman Sachs ne s’y est pas trompé. En créant sa propre typographie, la « Goldman Sans », la firme de Wall Street a voulu illustrer la nouvelle ère qui s’ouvrait : plus de transparence et plus d’ouverture avec une police de caractère moderne sans être disruptive, à l’interlettrage fin et régulier, tout en courbes, et même accessible à tous en libre téléchargement.

 

… mais ne (re)construit pas sa réputation

 

Soucieuse de son image de marque et bien au fait des risques de réputation, la banque d’affaires s’était néanmoins protégée en stipulant dans ses conditions d'utilisation que la police ne pouvait être exploitée à des fins d’attaque et de dénigrement. Face aux vagues de protestation sur les réseaux sociaux concernant cette restriction, Goldman Sachs s'est vu contrainte de retirer cette exclusion cet été.

Moralité : si on peut redessiner facilement son image de marque, on ne reconstruit pas sa réputation d’un coup de crayon.